Concert Manu Lanvin & The Devil Blues à Montbeliard le 5 mai 2018

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Manu Lanvin & The Devil Blues à Montbeliard

L'Atelier des Môles est à la croisée de plusieurs chemins, il est normal que le Diable soit de retour chez nous pour présenter son nouvel album qui sortira en avril 2018. Et il utile de vous présenter Manu ? Manu Lanvin, chanteur et guitariste émérite s'est frayé une place incontournable dans le paysage du blues rock français. On lui connait de nombreuses collaborations artistiques déterminantes comme avec Calvin Russell, Neal Black et Paul Personne.

En 2009, il co-écrit, produit et réalise « Dawg Eat Dawg », le dernier album du chanteur texan Calvin Russell. Encouragé par son mentor, Manu se lance corps et âme dans un blues urbain et électrique qui lui colle aux chaussures depuis des années et livre en 2012 «Mauvais Casting» un album tellement abouti qu'il lui ouvre les portes de plus de 120 dates de concerts sur l'année 2013 dont des scènes prestigieuses en Europe comme aux Etats-Unis ( L'Olympia, L'Apollo Theater, le Montreux Jazz festival, le Cahors Blues Festival,...)

C'est d'ailleurs sur la scène du Montreux Jazz Festival en Juillet 2012, que Manu Lanvin se fait remarquer par son fondateur, Claude Nobs, mais aussi par Quincy Jones qui lui propose de venir jouer aux galas de la Jazz Foundation of America ayant lieu chaque année à New-york.

Sélectionné par les membres du réseau France Blues, Manu Lanvin s'envole pour Memphis en janvier 2014 pour y représenter la France lors de l'International Blues Challenge de Memphis. Ce retour aux sources (cf clip vidéo « Sur la Route Sixty One ») conjugué à l'émulation de la scène musicale de Beale Street nourrissent l'expérience d'un cinquième album : Sons Of The Blues. Enregistré entre Paris et Memphis, « Sons of the blues » s'inscrit dans la continuité de son prédécesseur «Mauvais Casting». Un blues rageur aux riffs inventifs et endiablés. L'apport des cuivres sur certains titres donne une touche « rock fifties » plus qu'attachante au power trio.

Manu Lanvin confirme sa place parmi les grands bluesmen de sa génération. Lors d'un festival, Johnny Hallyday se laisse lui aussi ensorcelé par le blues endiablé de Manu et lui propose illico d'assurer la première partie d'une quinzaine de dates de la tournée « Rester vivant ».